A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Assigning the return value of new by reference is deprecated

Filename: database/DB.php

Line Number: 133

» la neige, la glace, la fuite

la neige, la glace, la fuite

Publié par Sabine Canneva le 08/07/2010 dans Journal de bord

Dimanche 20 décembre 2009, Ferrol

0,9°C ce matin, sans pouvoir utiliser le gaz pour se réchauffer! J’avais encore mal partout, aux jambes, aux mains, aux épaules, c’est pénible. Le camion a eu du mal à démarrer, on a fait 3 fois le tour du parking à 20 à l’heure pour le réchauffer et nous avec.

DSC00048.JPG

On est allés prendre un chocolat dans un café un peu plus loin avec des churros ! Je descends péniblement du camion, je n’arrive plus à m’habiller seule, Benji me met son manteau sur les épaules.

DSC00053.JPG DSC00057.JPG

Je traverse tout doucement la rue pour entrer au chaud dans le café.

Hier soir en voyant la météo, on a décidé d’opter pour la fuite devant le froid vers le Maroc. Comme on ne pouvait pas aller dimanche à Madrid à cause du froid, on a décidé d’y aller en 2 jours et de coucher à l’hôtel dimanche soir en mettant le camion hors gel : réservoir d’eaux grises vide, purger le chauffe eau.

On a trouvé un hôtel « La Paz » à Celada, San Justo de la Vega, Province de León kilomètre 322 entre A Coruna et Madrid, bref un endroit paumé. On était tous les deux vraiment congelés, surtout après la nuit qu’on avait finie à 0°, et la matinée très fraiche. L’air était piquant comme au Canada, à l’œil, je dirais qu’il faisait au moins -10°C quand on s’est arrêtés à l’hôtel. On a pris un bon bain chaud, depuis le temps qu’on avait envie de prendre un bon bain très chaud. Un diner pas trop mauvais au restaurant de l’hôtel ambiance « hospice pour vieux », mais chaud, c’est ce qu’on lui demandait.

DSC00078.JPG 

DSC00091.JPG

 

Lundi 21 décembre 2009

Le lendemain matin, tout était blanc immaculé, avec au moins 15 cm de neige partout… un moment je me suis dis qu’on ne pourrait jamais rouler là-dessus et qu’on allait rester coincés dans cet hôtel pendant des jours. Mais les autoroutes étant dégagées, on a décidé de tenter de fuir cette zone. Mission réussie, puisqu’on n’a pas eu de problèmes, juste de longues heures de route pour Benji.


DSC00103.JPG

 

Nuit à Merida, à 350 kilomètres au sud de Madrid. On a choisi une ville sur la route de Cadix où la météo annonçait 10°C, au moins notre butane fonctionne. J’ai très mal dormi, et Benji aussi, j’ai fini par me lever à 5h tellement j’avais mal aux jambes et aux bras, et que je n’étais pas bien. On a été réveillés à 10h par le réveil thermomètre qui a pris un coup de froid et qui est un peu déglingué. J’espère que je vais enfin trouver la sortie de ces douleurs qui je traine depuis un mois maintenant.

 

Ajouter un Commentaire