A PHP Error was encountered

Severity: 8192

Message: Assigning the return value of new by reference is deprecated

Filename: database/DB.php

Line Number: 133

http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog.html 2017-12-17 04:56:23 FR C'est reparti! http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/Cest-reparti/124.html http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/Cest-reparti/124.html 2010-08-25 21:43:13 Sabine Canneva Après cette pause hivernale, puis votre pause vacances, plage, soleil ou pluie selon les choix, nous vous emmenons à nouveau en voyage pour la seconde partie de notre périple! 

Plus ensoleillée, plus sereine, plus professionnelle on espère: voici bientôt les vidéos tournées en Italie, en Croatie, Bosnie et moitié sud de la France. 

Un beau périple, pas loin de 10 000 km comme le premier voyage, et de bien belles images. 

]]>
la fin.... http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/la-fin/123.html http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/la-fin/123.html 2010-07-09 11:36:00 Sabine Canneva Samedi 26 décembre 2009, camping Algéciras

Toujours des douleurs. Journée à travailler, un peu moins sous la pluie. On a pu aller faire une petite promenade du samedi sans pluie, mais sans voir la mer qui est trop loin. Le gros mauvais temps a l’air d’être passé. En me couchant je m’aperçois que mes 2 chevilles sont très gonflées. Je n’arrive presque plus à marcher, monter dans la capucine est un supplice.

A 4 h je me lève, et comme je n’arrivais pas à remonter dans la capucine, j’ai allumé mon pc pour écrire un peu. A 5h30, j’étais quand même un peu crevée, j’ai tenté de remonter, mais impossible toute seule. Il a fallu que je réveille Benji pour qu’il m’aide à monter et que je puisse me reposer.

 

Dimanche 27 décembre 2009, camping Algéciras

Benji est descendu du lit pour me porter depuis la banquette sous la capucine où j’avais tant bien que mal réussi à glisser. Descendre une hauteur de 50 cm m’est impossible. Je marche dans le camion en me tenant aux meubles, et j’économise mes gestes au maximum. Le rebord de 10 cm pour rentrer dans la salle de bain est un obstacle douloureux.  L’idée venait déjà depuis hier que je ne pourrais pas continuer comme ça, on a donc décidé de rentrer à Angers dans la journée. On s’arrête provisoirement j’espère. Le temps de soigner tout ça, de reprendre des forces, de tenter de régler le problème. Benji est immensément déçu bien sûr, il préfère se dire que tout est terminé et qu’on ne repartira pas. Moi je me connais, et je pense que ces douleurs vont s’arrêter un jour, mais pour le moment, ne pas pouvoir se lever, ne pas marcher, et arrêter un voyage à cause de ça fait mal au cœur. Reste toute la route à se taper, 18h de trajet selon le GPS. On prévoit d’arriver lundi en fin d’après midi.

Je ne suis pas descendue du camion de la journée, d’ailleurs, je ne peux pas. Benji a enchainé les heures de route. J’ai fini par aller me coucher dans la couchette arrière qu’on avait installée puisque je ne peux pas monter dans la capucine. Il a enchainé presque 12 heures de route jusqu’à San Sebastian.

 

Lundi 28 décembre 2009, route

On arrive à Angers en fin d’après-midi dans l’ambiance de Noël, alors que nous venons tristement de stopper notre voyage. 

 

]]>
Peluches show!! http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/Peluches-show-/122.html http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/Peluches-show-/122.html 2010-07-08 11:35:00 Sabine Canneva

]]>
Le sud: moins de froid, mais la pluie http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/Le-sud-moins-de-froid-mais-la-pluie/121.html http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/Le-sud-moins-de-froid-mais-la-pluie/121.html 2010-07-08 11:29:00 Sabine Canneva Mercredi 23 décembre 2009 Jerez de la Frontiera

Levée assez tard dans la matinée, on est allés visiter la bodega Tio Pepe Gonzales Byass et on a pu filmer.

DSC00147.JPG

DSC00153.JPG

Sieste de 16h à 19H…. On est allés à Cadix pour manger dans le fameux restau dont Benji me parle depuis octobre ! Nuit à Cadix, agitée à cause du vent, on a réussi à se mettre dans une petite rue parallèle à la mer pas trop ventée. Il y avait une tempête sévère sur la mer.

 

Jeudi 24 décembre 2009, Cadix

Levés encore à 10h, on est décidemment crevés. Grande promenade ensuite dans la ville en restant loin de la cote puisqu’on ne tient pas debout face au vent ! Je me traine, chaque pas est pénible, les douleurs dans les jambes sont généralisées.

Ensuite on est allés au camping vers Algéciras, toujours la tempête par moment, des pluies diluviennes, beaucoup de vent. 

 

Vendredi 25 décembre 2009, camping Algéciras

Grosses douleurs encore aujourd’hui, je me suis recouchée jusqu’à 10h, incapable de faire mon petit déjeuner ou de travailler ; Il a plu toute la journée sans arrêt quasiment. Lessive et sous-titres.


]]>
En "live" depuis l'Espagne sous la neige! http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/En-live-depuis-lEspagne-sous-la-neige/120.html http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/En-live-depuis-lEspagne-sous-la-neige/120.html 2010-07-08 11:06:00 Sabine Canneva

]]>
la neige, la glace, la fuite http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/la-neige-la-glace-la-fuite/119.html http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/la-neige-la-glace-la-fuite/119.html 2010-07-08 10:50:00 Sabine Canneva Dimanche 20 décembre 2009, Ferrol

0,9°C ce matin, sans pouvoir utiliser le gaz pour se réchauffer! J’avais encore mal partout, aux jambes, aux mains, aux épaules, c’est pénible. Le camion a eu du mal à démarrer, on a fait 3 fois le tour du parking à 20 à l’heure pour le réchauffer et nous avec.

DSC00048.JPG

On est allés prendre un chocolat dans un café un peu plus loin avec des churros ! Je descends péniblement du camion, je n’arrive plus à m’habiller seule, Benji me met son manteau sur les épaules.

DSC00053.JPG DSC00057.JPG

Je traverse tout doucement la rue pour entrer au chaud dans le café.

Hier soir en voyant la météo, on a décidé d’opter pour la fuite devant le froid vers le Maroc. Comme on ne pouvait pas aller dimanche à Madrid à cause du froid, on a décidé d’y aller en 2 jours et de coucher à l’hôtel dimanche soir en mettant le camion hors gel : réservoir d’eaux grises vide, purger le chauffe eau.

On a trouvé un hôtel « La Paz » à Celada, San Justo de la Vega, Province de León kilomètre 322 entre A Coruna et Madrid, bref un endroit paumé. On était tous les deux vraiment congelés, surtout après la nuit qu’on avait finie à 0°, et la matinée très fraiche. L’air était piquant comme au Canada, à l’œil, je dirais qu’il faisait au moins -10°C quand on s’est arrêtés à l’hôtel. On a pris un bon bain chaud, depuis le temps qu’on avait envie de prendre un bon bain très chaud. Un diner pas trop mauvais au restaurant de l’hôtel ambiance « hospice pour vieux », mais chaud, c’est ce qu’on lui demandait.

DSC00078.JPG 

DSC00091.JPG

 

Lundi 21 décembre 2009

Le lendemain matin, tout était blanc immaculé, avec au moins 15 cm de neige partout… un moment je me suis dis qu’on ne pourrait jamais rouler là-dessus et qu’on allait rester coincés dans cet hôtel pendant des jours. Mais les autoroutes étant dégagées, on a décidé de tenter de fuir cette zone. Mission réussie, puisqu’on n’a pas eu de problèmes, juste de longues heures de route pour Benji.


DSC00103.JPG

 

Nuit à Merida, à 350 kilomètres au sud de Madrid. On a choisi une ville sur la route de Cadix où la météo annonçait 10°C, au moins notre butane fonctionne. J’ai très mal dormi, et Benji aussi, j’ai fini par me lever à 5h tellement j’avais mal aux jambes et aux bras, et que je n’étais pas bien. On a été réveillés à 10h par le réveil thermomètre qui a pris un coup de froid et qui est un peu déglingué. J’espère que je vais enfin trouver la sortie de ces douleurs qui je traine depuis un mois maintenant.

 

]]>
Santiaaaagggooooo.... http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/Santiaaaagggooooo/118.html http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/Santiaaaagggooooo/118.html 2010-07-07 10:48:00 Sabine Canneva Samedi 19 décembre 2009, Santiago

Le lendemain, visite de la vieille ville, et de la cathédrale. Il faisait franchement frais. On a ensuite visité le musée du pèlerinage. Le pèlerinage de Saint Jacques est basé sur le fait que l’apôtre Saint Jacques serait venu évangéliser l’Hispanie, mais cette source vient du 6e siècle, donc bien après. Qu’il est mort en martyr en Palestine, et que ses disciples auraient réussi à récupérer son corps et l’enterrer sur le site d’une nécropole prémédiévale. Ce corps aurait été miraculeusement retrouvé au 9e siècle sur le site de la cathédrale. Autant dire qu’il y a 3 incertitudes dans cette histoire….et c’est là-dessus que s’est construit le plus grand pèlerinage d’Occident au Moyen Age… Après Fatima et ses apparitions, on découvre maintenant un lieu plus sérieux, mais qui dont la célébrité tient à des faits pour le moins incertains.

 

On se rend ensuite à Ferrol où on se pose sur une aire de vidange pour camping-car sur un grand parking juste à coté de la ville. Il faisait déjà un peu frais dans la soirée, mais là, à minuit, le chauffage au butane s’éteint. On ne s’en était pas rendu compte tout de suite, et impossible de rallumer, la bouteille devait être à moins de 5°. Il faisait encore un peu chaud, mais la nuit promettait d’être fraiche sans chauffage. Résultat on s’est serrés pour se tenir chaud, on a mal dormi, mais on n’a pas eu trop froid dans la capucine. 

]]>
Braga http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/Braga/117.html http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/Braga/117.html 2010-07-06 10:39:00 Sabine Canneva On a visité rapidement la ville et la cathédrale. Les villes se succèdent et se ressemblent un peu, ça devient lassant. On retombe dans le problème d’il y a quelques semaines : il faut rencontrer du monde et voir autre chose que du touristique.

Ensuite visite du Bom Jésus.

On est ensuite allés à Santiago de Compostela pour récupérer les paquets ! c’est Noel ! ;) des chocolats, l’appareil photo panoramique, des livres, c’est agréable d’avoir de la lecture !

chocolat.JPG

 

Nous voilà donc de retour en Espagne, où on peut se faire comprendre ; Benji parle espagnol, et je devine maintenant de quoi on parle, même si je ne parle pas espagnol. Surtout, les gens ici parlent au moins trois mots d’anglais pour se faire comprendre ! On a un peu l’impression d’être revenus dans une civilisation connue, où on risque moins notre vie sur les routes (voir nos impressions sur le Portugal).

Nous sommes passés à Saint Jacques de Compostelle, grand lieu de pèlerinage depuis le Moyen Age. La cathédrale est grandiose, baroque, nous avons pu y filmer presque tranquilles. On voit toujours des gens bizarres dans ces lieux. Dans une crypte où on voulait discrètement filmer, un type avec un habit de pèlerin déambulait, touchait les statues, s’asseyait, regardait les gens. Curieux s’il faisait partie d’un éventuel service d’ordre de la cathédrale, je penche plutôt pour un illuminé épris d’une mission divine de surveiller la cathédrale de son propre chef. On en a croisé d’ailleurs bien peu, les marcheurs n’attendent pas qu’il fasse 5° pour marcher trois mois dehors. On est un peu fous en voyant la température dégringoler sans fin dans le camping-car. 6° à 4 heures du matin dans la cellule, je vous assure que ce n’est pas très chaud. Heureusement on a un chauffage au gaz, mais on n’ose pas encore le laisser bruler toute la nuit.

Heureusement, on a reçu des colis de la Croix Rouge, heu pardon, de la Mamounette, avec des tas de choses dedans, dont les indispensables chocolats de Noel, et une bonne vingtaine de livres. Pour ceux qui doutent encore, ça bosse dans ce camping-car, qui se transforme périodiquement en « gros bazar ».

 making_of_1.JPG gros_bazar.JPG

making_of_2.JPG


]]>
Les concessionnaires de camping-car.... http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/Les-concessionnaires-de-camping-car/116.html http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/Les-concessionnaires-de-camping-car/116.html 2010-07-02 11:07:00 Sabine Canneva Jeudi 17 décembre 2009

 

Toujours chez le concessionnaire, ils ont enfin reçu le bidon, et finalement c’est un 5L. Benji a du les surveiller en permanence. En fait ils n’avaient jamais fait ça, ils lisaient mots à mot la notice sans comprendre la moitié. Benji a du les arrêter quand ils commençaient à vouloir percer du mauvais coté, alors que la notice indique clairement la marche à suivre. Des crétins incompétents, un peu des cotorep. Là encore on se sent démunis, obligés de passer par des « professionnels » parce qu’on n’a pas le matériel pour découper la carrosserie, et faire les branchements. Ce matin on leur a demandé de démonter les batteries pour vérifier l’eau, ce qui pourrait expliquer nos problèmes d’autonomie, et là encore le sketch : ils étaient à 3 pour démonter les batteries, avaient l’air de ne pas savoir comment faire. Il a fallu les engueuler parce qu’on ne voyait pas d’eau dans la batterie et ils ne voulaient pas en remettre. Finalement, la commerciale qui parle anglais est venue, et a managé le gars en lui tenant les boulons jusqu’à la fin. A 12h18 pour eux, elle commence à nous dire « ça va être l’heure du déjeuner, ils continueront cet après- midi… », alors là j’explose, en leur disant que ça prenait 10 minutes de débrancher une batterie, qu’il n’était pas question qu’on repoiraute encore 2 heures alors qu’on est là depuis 24 heures.

concessionnaire.JPG

Surprise lorsqu’on va payer, les 5 litres de méthanol sont facturés 48 euros !! 30 euros plus 18 euros de transport. Là aussi je m’explique prestement avec la commerciale, le catalogue de l’entreprise allemande qui nous a vendu la pile facture les 5 litres 17 euros !

Bon on a payé, pressé d’en finir.

 

On trouve un camping où vidanger rapidement et on s’aperçoit qu’il n’y a plus du tout de courant dans la cellule !! 24heures chez un concessionnaire, une facture salée, des incompétents, et en plus, ils ne sont pas fichu de faire un boulot correct !! Deux cosses des batteries étaient parties !! Les bouffons du concessionnaire n’avaient même pas réussi à remettre comme il fallait les 2 batteries.

Je commence à me dire que décidemment entre notre vendeur SLC, ceux de Séville et le pompom : ceux du Portugal, les concessionnaires de camping-car me font pitié. N’y a-t-il que des incompétents ?? J’avais lu sur un forum que les vendeurs de camping-car sont un mélange entre vendeurs de voitures et vendeurs de maisons, donc doublement roublards ! Les concessionnaires gagnent de l’argent en vendant des véhicules neufs, ce qui est beaucoup plus rentable que de payer des vrais mécanos qui savent réparer un camion. 

]]>
Ecole d'architecture de Porto http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/Ecole-darchitecture-de-Porto/114.html http://blogsab.regards-sur-ailleurs.fr/blog/Ecole-darchitecture-de-Porto/114.html 2010-07-01 11:03:00 Sabine Canneva  

Mardi 15 décembre 2009

On a tenté de dormir dans le salon arrière pour voir si on avait moins froid, mais ce n’est pas concluant pour Benji, on va donc reprendre la configuration d’origine parce que ça fout le gros bordel de dormir dans le bureau. On s’est levés aux aurores pour aller à notre rendez-vous à l’école d’archi de Porto avec Monica. L’entrée de l’école est vraiment délicate à trouver, il parait que ça fait partie de l’œuvre architecturale que de ne pas trouver l’entrée…

 

 

Mercredi 16 décembre 2009

On s’est pointé au dépôt Schenken pour récupérer la pile. Ça fait des jours qu’on attends ce paquet qui vient d’Allemagne avec notre fameuse pile dedans. Vive internet et l’Europe, en cherchant où acheter une pile, on a vu qu’elles étaient nettement moins chers sur Ebay Allemagne, c’est donc là qu’on l’a achetée.

pile.JPG

Enfin, on l’a !

 Direction ensuite chez un concessionnaire de Porto pour la faire monter. On y a passé l’après-midi dans le froid. Comme ils n’avaient pas reçu la cartouche de methanol, on doit attendre jusqu’à demain. Ils nous ont laissé passer la nuit chez eux dans la cour avec de l’électricité, cool. 


]]>